LayerSlider encountered a problem while it tried to show your slider.Please make sure that you've used the right shortcode or method to insert the slider, and check if the corresponding slider exists and it wasn't deleted previously.
16 mai 2021

A la découverte de KAROUWE Manzama-Esso

Read Time:3 Minute, 34 Second

 

Pour ce mois d’avril, le groupe Média Africa-Talents vous amène à la découverte du jeune KAROUWE Manzama-Esso

Allons-y!

1.Qui est KAROUWE Manzama-Esso ?

Né en 1986 à Sokodé, je suis titulaire d’une maîtrise ès lettres, option Lettres Modernes. En 2018, je réussis le concours d’entrée à l’École normale supérieure (ENS) d’Atakpamé où j’obtiens la Licence Professionnelle d’enseignement (LPE). Actuellement, je suis chargé des cours de français dans un collège public à Atakpamé.

2.Comment êtes-vous parvenu à l’écriture ?

Déjà au collège et au lycée, j’écrivais de petits textes pour me distraire ou exprimer un mécontentement. Je me souviens, quand j’étais étudiant, avoir remporté le deuxième prix lors du concours visant à promouvoir l’écriture, organisé par le club littéraire de l’Université de Kara. Depuis, je rêvais de faire partie des écrivains du Togo en publiant des livres.

3.Votre livre L’avenir rêvé est paru en janvier 2020 aux Editions L’Oracle. Avez-vous eu une belle expérience avec cette maison ?

Je dirais oui. Cette maison d’édition m’a, d’une part, donné l’occasion de me faire connaitre par le public en éditant à moindre frais. D’autre part, j’ai apprécié la qualité de son travail.

4.Pouvez-vous me parler en quelques mots du roman L’avenir rêvé ?

Oui. Vu la construction de l’intrigue et certains noms de lieux et de personnages, L’avenir rêvé est un roman qu’on peut classer dans les nouvelles formes d’écritures romanesques. Je veux parler du nouveau roman. Cela fait que le lecteur peut être dérouté par moment. Ce roman attire notre attention sur des comportements nuisibles aux enfants et nous invite à la responsabilité et la prudence à l’égard d’autrui et des enfants en particulier.

5.Pouvez-vous dire quelques mots du thème ou de l’histoire ? Des personnages ? Est-ce que ça se passe à une époque et dans un lieu particulier ?

Oui. Le thème qui se dégage de ce roman est celui de la famille : relations entre parents et enfants. Quoi qu’on dise, l’avenir d’un enfant dépend de l’ambiance entre les parents entre eux et avec leur enfant. Ulysse, personnage essentiel de ce roman est né pour briller. Malheureusement, ses parents que sont Marcelin et Martine, avec leurs comportements, ne lui ont pas permis d’atteindre son objectif. Il vit tout cela en rêve. Cela peut paraître surprenant mais comme un rêve est porteur d’un message analysable, analysons celui-ci en se focalisant sur la réalité afin de mieux apprécier cette histoire.

6.Y a-t-il des moments précis où vous écrivez ?

Non. J’écris quand l’envie me prend. J’écris parfois pendant mes temps morts.

7.Est-ce que l’emploi que vous occupez vous laisse du temps pour l’écriture ? Est-ce que vous le voyez/vivez comme complémentaire/compatible avec l’activité d’écriture ou complètement différent ?

Non. Le métier d’enseignant est très exigeant. L’on doit se préparer quotidiennement pour donner des informations fiables aux élèves. A côté, il y a d’autres tâches complémentaires. Cela fait que l’on est parfois déconnecté de l’écriture. Pour moi, l’enseignement est compatible avec l’activité d’écriture car un enseignant est en contact permanent avec les livres et cela lui permet d’aiguiser son esprit.

8.Comment se porte la vente de votre roman, en ces moments de COVID-19 ?

En ces moments de COVID-19, la vente du roman est difficile.

9.Pensez-vous que l’écrivain a un rôle particulier à jouer dans la société ?

Oui. Les gens ont tendance à croire que l’écrivain est inutile à la société parce qu’il n’apporte rien de concret. Mais je dis que s’ils pouvaient s’intéresser à la lecture, ils apprécieraient mieux le rôle que joue l’écrivain dans cette société polycolore.

10.Quel écrivain Togolais vous aimez le plus lire ?

Depuis l’Université, j’ai aimé lire le feu Daniel LAWSON-BODY. J’ai même été influencé par lui, en parlant de noms de certains personnages et de lieux. A part lui, il y a aussi le regretté AGBA Essowédéou et ANATE Kouméalo.

La rédaction

Visits: 2240
3 0
Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleppy
Sleppy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Likez et Abonnez-vous à la Chaîne YouTubeCliquez ici
+