13 juin 2024

ANCE-TOGO et Transparency mutualisent leurs actions pour lutter contre la corruption au Togo

0 0
Read Time:2 Minute, 42 Second

Une rencontre  du plaidoyer de Transparency en Afrique de l’Ouest se déroule dans la capitale togolaise, du mercredi 13 au vendredi 15 septembre 2017.Il s’agit d’un premier volet du projet qui s’attaquera aux domaines foncier et de l’éducation afin de partager avec les sections nationales et les partenaires de Transparency International intéressés des outils de suivi et plaidoyer.

Selon le Conseiller Régional d’Afrique de Transparency International, M. Samuel Kaninda, les deux secteurs  ne sont pas choisis au hasard. « Nous avons des centres d’assistance juridique qui recueillent les avis des citoyens. Le foncier et l’éducation parmi tant d’autres services de base sont ressortis comme les plus affectés par la corruption d’où l’orientation de nos actions », a expliqué le Conseiller Régional d’Afrique de Transparency International.

Pour sa part,  le Directeur Exécutif de ANCE-TOGO, M. Fabrice Ebeh a indiqué que l’Afrique de l’Ouest reste une région très corrompue.  « L’Afrique de l’Ouest demeure dans la zone rouge lorsqu’on parle de baromètre Mondiale de la Corruption ou de l’indice de perception de la  corruption, sauf le Cap Vert, le Sénégal et le Ghana  », a signalé le Directeur Exécutif de ANCE-TOGO.

En effet, cette rencontre de renforcement de capacité, cofinancée par l’Union Européenne (UE) et Ford Foundation, permettra à chaque section de Transparency International d’arriver à  travailler avec l’Etat pour promouvoir la bonne gouvernance.

En outre, l’atelier de Lomé n’est qu’une suite logique des résolutions prises lors de la Rencontre régionale de Transparency International (TI) tenue en mai 2016 à Abuja et celle de Maputo en juillet 2016.  Elle s’inscrit dans le cadre du projet « s’attaquer aux inégalités en Afrique de l’Ouest par une gouvernance transparente, redevable et participative », visant à résoudre les questions d’inégalités socio-économiques en Afrique de l’Ouest à travers la promotion de la gouvernance transparente, redevable et participative.

Durant trois (03) jours, les participants vont pouvoir plancher sur le fléau de la corruption en Afrique de l’Ouest, par l’adoption d’une feuille de route pour des engagements de TI avec les parties prenantes de la gouvernance foncière et des systèmes d’éducation dans l’espace CEDEAO sur l’adoption et l’application des normes anti-corruption dans ces secteurs concernés. Cette rencontre intervient au moment où l’Alliance Nationale des Consommateurs et de l’Environnement (ANCE) devient officiellement au Togo Contact National de Transparency International (TI), grâce à une convention de contact national. Les efforts sans cesse consentis par l’ANCE Togo depuis sa création viennent d’être récompensés.

L’ANCE Togo, certes, à l’étape actuelle ne dispose que du statut d’affiliation progressive, déjà on peut se réjouir qu’elle participe activement à la vie du mouvement et notamment aux réunions des membres, sans toutefois disposer de droits de vote. « Ce qui ne tardera pas à venir », de l’avis d’un observateur.

Cette nouvelle position octroie à L’ANCE-Togo des bénéfices et d’appuis multiformes de Transparency International, en vu de mener à bien ses différents projets dont on espère que leur meilleur aboutissement pourrait à terme, donner une certaine satisfaction aux parties prenantes de la coalition en lutte contre la corruption.

Antoinette SATCHIVI

Visits: 808
Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
GROUPE MEDIA AFRICA-TALENTS (GMAT)- Récépissé N° 0049/ HAAC/12-2021/pl/p...Voir la Chaîne YouTubeCliquez ici
+