24 juillet 2024

La ferme Terre Sacrée et le centre DIABEOBE: Un partenariat pour une meilleure santé des diabétiques

1 0
Read Time:2 Minute, 42 Second

Dans le cadre de la célébration de la Journée Mondiale de l’Audition, une rencontre d’échanges s’est tenue ce 12 mars 2022 au centre d’éducation thérapeutique du Diabète et de l’Obésité (DIABEOBE) à Lomé. Une rencontre qui a permis au centre DIABEOBE, à la Ferme École Bio Terre Sacrée et à l’association les Amis de la Joie d’entretenir les diabétiques sur des sujets liés à leur santé.

« Pour écouter à vie, ménageons notre audition », c’est le thème cette année de la Journée Mondiale de l’Audition célébrée chaque 3 mars. À sa troisième édition au Togo, cette célébration est placée sous le signe de la médecine préventive, celle la plus efficace et la moins chère qui consiste à prendre en charge les personnes avant qu’elles ne tombent malades.

Prédisposés à des problèmes auditifs, les diabétiques doivent être sensibilisés sur tout ce qui est évitable comme la pollution sonore pour ne pas aggraver leur santé. Plusieurs conséquences liées à la pollution sonore agissent sur tout l’organisme. On peut en citer comme le dit Dr. Eddy, ORL au CHU Sylvanus Olympio et Co-fondateur de l’association 228 Innovations: « insomnie, maux de tête, baisse de la vigilance,trouble de la concentration, hausse de la tension artérielle, effets sur le système endocrinien, etc… ».

Pour remédier à la pollution sonore et préserver la santé des gens sur plusieurs plans, le Dr. Eddy conseille « chacun à son niveau de ne pas mettre les bruits forts à la maison, sensibiliser les enfants à ne pas crier, ne pas mettre la télé fort et d’en parler autour de nous. Dans le quartier, à l’école, éduquer les enfants très tôt à ne pas faire trop de bruit comme on leur apprend à laver les mains avant de manger, il faut éviter au maximum les écouteurs, prioriser le transport en commun ou le co-voiturage parce que plus il y à d’engins, plus ça fait du bruit. Le transport en commun non seulement réduit la pollution sonore mais aussi la pollution atmosphérique ».

Prendre soin de sa santé en tant que diabétique passe nécessairement par l’alimentation aussi. C’est dans ce sens que le Centre DIABEOBE a noué un partenariat avec la Ferme École Bio Terre Sacrée. Ce partenariat va permettre à la ferme de mettre à disposition du centre et des patients, ses produits bio, qui sont plus sains, plus fermes, plus gustatifs, et très lents au pourrissement. Kathleen Hales, Responsable de Terre Sacrée affirme avoir des feed-back encourageants de la part de ses clients.

« Nous avons des retours des gens que s’ils utilisent nos produits pour la sauce par exemple, le goût est meilleur et la sauce tient plus longtemps ».

Elle assure être fermement engagée dans la production bio.
« Je ne veux pas avoir sur la conscience que ce que je produis rend les gens malades. C’est pour cela que nous faisons nous-mêmes le sarclage, nos bio-insecticides et notre composte pour nos cultures »

Située à Kati, la Ferme École Bio Terre Sacrée produit des légumes comme le chou, l’adémè, le gboma, le fontètè…, des tubercules comme le manioc, les céréales comme le mil et le maïs, ainsi que de l’artémisia pour lutter contre le paludisme.

 

Larédaction

+228 99 92 59 01

Paul-Damien MIDOHUI

Publié par Achiraf ALI

Visits: 2315
Happy
Happy
100 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
GROUPE MEDIA AFRICA-TALENTS (GMAT)- Récépissé N° 0049/ HAAC/12-2021/pl/p...Voir la Chaîne YouTubeCliquez ici
+