13 juin 2024
SAV-OMS

SAV-OMS

Semaine Africaine de Vaccination au Togo (SAV) : témoignage touchant d’une mère (vidéo)

1 0
Read Time:2 Minute, 37 Second

La Semaine Africaine de Vaccination (SAV) a démarré le 5 juin 2023 pour 7 jours à Lomé, dans les districts Agoè et Golfe. C’est une initiative de l’OMS et ses partenaires dont le but est d’atteindre les enfants qui n’ont pas été vaccinés, mais également pour mobiliser les programmes de vaccination dans les pays. Elle est établie au Togo par le Ministère  de la santé, avec l’appui de la représentation de l’OMS et ses partenaires.

Entre 2023 et 2025, environ 33 millions d’enfants devront être vaccinés en Afrique  pour que le continent puisse atteindre les objectifs mondiaux de vaccination pour 2030, notamment la réduction de la morbidité et de la mortalité causées par les maladies évitables par la vaccination d’après l’OMS.

Suivez la vidéo ici

« L’ambition de faire en sorte que chaque enfant ait accès aux vaccins essentiels d’ici à 2030 reste à notre portée si nous agissons dès à présent », a indiqué la Dre Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique. « Il est temps pour nous de renouveler notre engagement à concrétiser cette ambition et de travailler ensemble pour rétablir et renforcer les services de vaccination essentiels et sauver la vie de millions d’enfants. »

La Semaine Africaine de vaccination de cette année est axée sur le thème : « Le grand rattrapage ».  Elle a pour objectif de rattraper les enfants n’étant pas du tout vaccinés ou incomplètement, restaurer les services de vaccination contre les pandémies et autres perturbations. Elle envisage par la même occasion le renforcement de la vaccination en vue d’atteindre les objectifs mondiaux de vaccination horizon 2030.

Affichages et sensibilisation dans les districts Golfe et Agoè de Lomé, recherche active et récupération des enfants zéro dose ou incomplètement vaccinés, campagne médiatique, vaccination sur place de plusieurs enfants et femmes sont les principales actions observées sur le terrain depuis le lancement de cette campagne.  Ainsi, des équipes formées de responsables PEV, promotion de la santé, accompagnés des Agents de Santé Communautaires (ASC) ont fait le tour des zones à forte résistance et réticence à la vaccination pour sensibiliser et contrôler le statut vaccinal des enfants. Des équipes de vaccination sont également mobilisées pour les accompagner ou s’installer à proximité pour reprendre ces enfants et les vacciner.

 

Tata Pélagie, une mère de famille rencontrée avec son enfant au marché d’Agoè-Nyivé  Assiyéyé témoigne de vive voix en langue locale (Ewe)que son enfant est désormais hors de danger. Elle avoue avoir laissé son enfant dans le danger en ignorant l’importance de ces vaccinations et aussi ajoute-t-elle que c’est par faute de moyens et de peur qu’elle n’a pas eu le courage de faire à son enfant les vaccinations de routine. Aujourd’hui plus que jamais convaincue, son enfant Malcom est vacciné grâce à la semaine africaine de vaccination (PAV). Elle remercie l’OMS et le ministère de la santé qui ont fait en sorte que l’équipe déployée arrive à leur milieu.

 

La rédaction

Publié par Achiraf ALI

 

Equipe de réalisation

MIDOHUI Têko

Achiraf ALI

Visits: 9191
Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
GROUPE MEDIA AFRICA-TALENTS (GMAT)- Récépissé N° 0049/ HAAC/12-2021/pl/p...Voir la Chaîne YouTubeCliquez ici
+