14 juin 2024

Togo-UL: Désaccord entre le MEET et les autorités universitaires sur le lieu de L’AG: explications données aux échauffourées par les deux présidents

0 0
Read Time:2 Minute, 56 Second

Depuis un certain moment, l’université de lomé n’a plus noué avec les scènes de théâtre où on pouvait voir les courses poursuites, les jets de pierres et les gaz lacrymogènes.une forte équipe conduite par le professeur kokoroko Dodji s’est donnée une vision dont celle d’enterrer les images qui salisses le temple du savoir où sortent chaque année des Élites du Togo. Une scène quasi anormale s’est produite ce mardi 23 janvier pendant 2heures environ sur le Campus de l’université de Lomé(12heures et 14heures).

Convoqués sur place devant l’amphi 600 les étudiants mobilisés par les organisateurs qui ne sont autre que les premiers responsables du mouvement pour l’épanouissement de l’étudiant togolais ( MEET ) ont été purement et simplement dispersés au lieu de rassemblement.

Président du MEET

Il était question pour le MEET de rappeler aux étudiants les différentes revendications élaborés qui pour le président du meet ADOUGO Komlan n’ont pas( la plus part ) encore trouvé de satisfaction:<<reprogrammation des cours,équipement de la salle FDS, augmentation des bourses et allocations…aussi sur la question de l’augmentation des frais au Master et doctorat>>.
<<tout à bien démarré mais lorsque nous voulons monter sur une petite place sur amphi 600(Balcon), ils ont refusé c’est là que tout a commencé. C’est le nœud du problème>>.
<<ils ont poursuivi les étudiants à gayibo>>a t-il ajouté.

Le MEET n’est pas à sa première activité et généralement pour le président, ils informent l’autorité que telle date telle heure ils auront une activité et l’autorité les suit.C’est pas à elle de donner le lieu ni l’endroit. disait le leader du MEET. Le meet par ailleurs pense que les salles proposées (auditorium et conficus) sont exiguës pour contenir 50.000 étudiants qui parfois participent aux AG du mouvement.

Président UL Prof. KOKOROKO

Le président de l’université n’est pas resté sous silence face à ce qui s’est passé lors de l’assemblée générale du MEET.
Pour le président de ladite université  les associations agréées par l’Université de Lomé sont autorisées à organiser des Assemblée générales consubstantielles à toute structure démocratique. Il a été convenu que l’assemblée générale du MEET se déroule sur le terrain derrière l’amphi 20 ans. « Les responsables du MEET ont décidé de changer de ligne consensuelle en voulant tenir la réunion sur le balcon de l’amphi 600 avec délogement des étudiants et perturbations des cours.
Devant ce retournement spectaculaire et irresponsable, la police universitaire s’est interposée car les Assemblées Générales n’ont plus vocation à empêcher le déroulement des cours magistraux et Travaux Dirigés « , a indiqué Dodzi kokoroko, président de l’UL.

En outre si à ce jours les efforts sont entrain d’être mené sur l’université de lomé c’est pour le bien des étudiants à entendre dire le président kokoroko: 4 agoras neuves,Le second amphi 1500 est en travaux, 200 millions pour monter le bloc polyvalent,La reprogrammation, sans amphis et salle on pourrait pas…La FDS, 10 millions débloqués pour les TP et des constructions en cours, Il faut des amphis et on les construits pas à un jour…
Les QCM seront effectifs aux examens Harmattan.

Des actions sont déjà effectives et d’autres en cours de réalisation ceci afin de répondre aux normes LMD et de donner également un cadre d’étude plus meilleur aux étudiants du Togo souligne dans ses propos le président de l’université.

Achiraf Ali

Visits: 912
Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
GROUPE MEDIA AFRICA-TALENTS (GMAT)- Récépissé N° 0049/ HAAC/12-2021/pl/p...Voir la Chaîne YouTubeCliquez ici
+